Rabat/Beyrouth/Genève, 26 janvier 2018 — De fortes chutes de neige et des températures inhabituellement basses en janvier ont coupé des milliers de personnes des principaux axes de transport dans les régions du Haut-Atlas et du Moyen-Atlas au Maroc, augmentant les risques de pénuries alimentaires et de conditions de vie dangereuses pour les communautés touchées.

Les fortes chutes de neige conjuguées à des températures tombant à -5 °C ont provoqué des pénuries d’eau, des coupures de courant, des pannes de chauffage et des dégâts aux habitations. Les réserves de nourriture s’épuisant, des agriculteurs ont signalé des pertes de bétail, ce qui a entraîné une flambée des prix des denrées alimentaires.

« C’est une région où les températures descendent rarement en dessous de 18 °C en hiver, ce qui rend ces personnes très vulnérables au froid extrême. Elles ont très peu de vêtements chauds et de chauffage chez elles, ce qui les expose au risque de mourir de froid ou de maladie », dit Amelia Marzal, cheffe de l’Équipe de soutien de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale) à la région Moyen-Orient et Afrique du Nord.

La Fédération internationale a versé une allocation de 250 000 francs suisses de son Fonds d’urgence pour les secours lors de catastrophes (DREF) afin que les volontaires du Croissant-Rouge marocain continuent d’apporter, au cours des trois prochains mois, une assistance d’urgence et un soutien psychosocial aux 17 500 personnes les plus touchées par la vague de froid.

Related content
Media contacts

À Rabat
Dr Mohammed Bendali
+212 661 360 860
bendalimed@gmail.com

À Beyrouth
Rana Sidani Cassou
+961 71 802 779
rana.cassou@ifrc.org

À Genève
Laura Ngô-Fontaine
+41 79 959 36 62
laura.ngofontaine@ifrc.org