Genève, le 5 décembre 2019 – Les deux membres de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Fédération internationale) les plus récemment admis ont déclaré qu’ils considèrent la réponse aux conséquences humanitaires des changements climatiques comme l’une de leurs principales priorités.

La Croix-Rouge du Bhoutan et la Société de la Croix-Rouge des Îles Marshall ont été admises aujourd’hui en tant que 191e et 192e membres de la Fédération internationale. Cette décision a été prise à l’unanimité à la 22e session de l’Assemblée générale de la Fédération, qui se tient actuellement à Genève.

Le président de la Fédération internationale, Francesco Rocca, a déclaré :

« Le minuscule royaume montagneux du Bhoutan, et les 29 atolls coralliens et 5 îles de faible altitude qui composent la République des Îles Marshall, illustrent bien comment le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (Mouvement) unit des pays très différents et favorise la paix et la coopération. »

« Ils illustrent également le combat que l’humanité mène, unie, contre la crise climatique. Dans ces deux pays, les conséquences humanitaires des changements climatiques sont bien réelles et représentent une menace directe pour les communautés vulnérables. »

Au Bhoutan, les changements climatiques contribuent à l’accroissement des précipitations, à des inondations subites et à l’émergence de nouvelles maladies. Le personnel de la Croix‑Rouge du Bhoutan et 2 400 volontaires dans 20 sections régionales aident les communautés à se préparer en mettant l’accent sur la santé. Ils organisent notamment des formations sur les premiers secours, la gestion des catastrophes et l’adaptation aux changements climatiques à l’intention des chauffeurs de bus et de taxi.

Le secrétaire général de la Croix-Rouge du Bhoutan, Dragyel Tenzin Dorjee, a indiqué :

« Les sept Principes fondamentaux du Mouvement – humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité – représentent des valeurs morales intemporelles et font profondément écho à la philosophie du bonheur national brut qui guide notre pays, et qui fait du bien-être de la population l’objectif premier du Gouvernement royal. »

Quant à la Société de la Croix-Rouge des Îles Marshall, elle n’était à ses débuts qu’un groupe réduit, mais dévoué de volontaires qui se sont mobilisés pour aider les communautés victimes de la sécheresse en 2013. L’organisation s’est développée et a aujourd’hui pour priorités la santé, la gestion des catastrophes, l’adaptation aux changements climatiques et la mobilisation des volontaires. Son réseau de 50 volontaires comprend 11 équipes d’intervention d’urgence couvrant tout le pays (75 000 habitants).

Le président de la Société de la Croix-Rouge des Îles Marshall, le Dr Alexander Pinano, a déclaré :

« Notre pays est situé en première ligne de la crise climatique mondiale. Nous sommes confrontés en ce moment même à des problèmes causés par les changements climatiques : une augmentation des maladies, notamment de la dengue, des épisodes de sécheresse et des inondations fréquentes dans les régions côtières dues à des houles et à des marées particulièrement fortes. Nos volontaires soutiennent activement leurs communautés et nous sommes fiers de poursuivre ces efforts en tant que composante officielle du Mouvement. »

Related content

À propos de la Fédération internationale :

La Fédération internationale est le plus vaste réseau humanitaire au monde, composé de 192 Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui s’attachent à sauver des vies et à promouvoir la dignité partout dans le monde.

www.ifrc.org Facebook Twitter YouTube

Media contacts

Informations complémentaires :

À Genève : Ann Vaessen, +41 79 405 77 50, ann.vaessen@ifrc.org

À Genève : Laura Ngo-Fontaine, +41 79 570 44 18, laura-ngofontaine@ifrc.org