La République démocratique du Congo (RDC) a déclaré une épidémie suspecte d’Ebola dans la région sanitaire de Likati, nord du pays, le 9 mai dernier. A ce jour, 11 cas suspects – dont 3 décès – ont été confirmés.

La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) a débloqué un peu plus de 199,000 francs suisses afin de soutenir les efforts au niveau communautaire de la Croix-Rouge de la République démocratique du Congo (CRRDC).

 

Voici quatre choses à savoir sur cette épidémie :

  1. Il s’agit de la première épidémie d’Ebola depuis la fin de celle en Afrique de l’Ouest en 2016, et de la première en RDC depuis novembre 2014. L’Ebola fut découverte en RDC en 1976. Le pays a depuis réussi à gérer et contrôler pas moins de huit épidémies. La plus récente s’est déroulée dans la province de l’Équateur entre août et novembre 2014, où il y eut 38 cas confirmés et 49 morts.
  2. La réponse s’est pour le moment concentrée sur un soutien rapide aux communautés affectées. La région sanitaire de Likati est située dans une région reculée et difficile d’accès du nord de la RDC. L’isolation, la basse densité de population, la détection rapide et la disponibilité de premiers intervenants expérimentés, parmi lesquels ceux de la CRRDC, laissent espérer que cette épidémie sera contenue. Cependant, l’heure n’est pas à la complaisance. Le Ministère de la Santé de la RDC, soutenu par des partenaires internationaux, a déployé une équipe de spécialistes dans la région affectée afin d’y mener, sur le terrain, une investigation approfondie.
  3. Les travailleurs locaux en matière de santé – et les communautés elles-mêmes – sont cruciales pour contenir et mettre fin à cette épidémie. Les urgences sanitaires commencent et finissent au sein des communautés. Les précédentes épidémies d’Ebola ont souligné l’importance de l’action locale menée dans les langues locales et dans le respect des coutumes et croyances du lieu. Ce type d’intervention permet d’aider les communautés à appréhender l’épidémie, à se protéger et protéger leurs familles, ainsi qu’à soutenir la réponse contre l’épidémie.
  4. La CRRDC a l’expérience nécessaire pour répondre à l’épidémie d’Ebola et elle est soutenue par le réseau d’experts de la Croix-Rouge. La FICR fournit aussi des ressources et compétences pour soutenir les communautés affectées dans la région sanitaire de Likati. Quarante-cinq bénévoles ont déjà été mobilisés à Likati, et d’autres dans les régions environnantes se tiennent prêts à intervenir. La CRRDC participe aussi aux mécanismes de coordination nationaux et provinciaux. En outre, le responsable ‘eau, assainissement et hygiène’ de la CRDRC fait partie d’une mission organisée par le gouvernement dans la région affectée.